Annonces

TEST – Hellblade a Senua’s Sacrifice ou le sacrifice du gameplay ?

img
Sep
03

Bonjour à tous, aujourd’hui un avis sur la nouvelle vitrine next-gen de l’UE4 j’ai nommé Hellblade Senua’s Sacrifice. Intéressons-nous à ce nouveau jeu qui fera réagir aussi bien en mal qu’en bien les joueurs et joueuses PS4 et PC. Abordons le point concernant la publicité précisant un redémarrage complet du jeu si le compteur de mort de l’héroïne dépasse un certain nombre, ce coup marketing semble en effet loupé vu le nombre d’articles et de vidéos trouvables sur le net qui indiquent le contraire.

 

Titre : Hellblade: Senua’s Sacrifice

Genre : Action | Aventure | Indépendant

Développeur : Ninja Theory

Éditeur : Ninja Theory

Plateforme : PC

Sortie : 8 Août 2017

Résumé

Notre aventure avec Senua débute en enfer afin d’aller chercher son bien-aimé ce qui nous rappellera un certain Orphée et Eurydice. L’originalité dans tout cela c’est bel et bien la psychose de notre héroïne qui nous suivra et s’aggravera tout du long de notre périple, entre les multiples voix durant le jeu qui guideront ou se moqueront de votre héroïne et les quelques « crises » rencontrées au cours de l’aventure. On peut dire que l’envie du studio d’immerger le joueur dans la folie de sa protagoniste ne manque pas et la justesse avec laquelle le sujet est traité est touchant, aucun AAA de cette envergure n’avait abordé un sujet aussi grave avec autant de tact. En bref un jeu qui aurait pu poser un pavé dans la mare de par son personnage que par sa maladie. C’est à travers ces quelques lignes que je tenterais d’expliquer pourquoi Hellblade ne sera pas la nouvelle référence en matière d’action aventure.

 

Vitrine

L’aspect technique du titre est presque irréprochable, les lumières dynamiques, les ombres, shaders et textures ainsi que la modélisation et l’animation du personnage ne laisseront pas vos petits yeux avides de photoréalismes sur leurs faims. La direction artistique très inspirée vous dépaysera avec ses fjords et ses enfers tout le long du périple. Hormis quelques textures un peu baveuses et quelques freezes entre certaines zones, le jeu impose le respect pour le tour de force technique qu’il démontre.

 

ASMR

En plus de proposer une plastique de toute beauté le jeu inclu le son binaural( son 3D) ce qui est une très bonne surprise, bien qu’utilisé que sur une petite portion du jeu, devoir se guider aux sons qui nous entourent reste une nouvelle expérience assez plaisante. Le restant du temps cette fonctionnalité aura pour but de vous faire entendre des voix qui vous chuchoteront ce que vous aurez à faire.

 

Gameplay

Les combats sont simples et dynamiques mais manque de complexité et se révèlent extrèmement redondants, c’est surement le plus gros point noir du jeu. Surtout quand on sait que le studio avait accouché d’Heavenly sword et du dernier DMC deux beat them up de qualité.

 

Conclusion

Techniquement bluffant et proposant une immersion sonore presque parfaite, une narration au petit oignon et un univers mythologique intéressant et bien exploité, sur le papier Hellblade à tout pour réussir hélas la redondance des énigmes et des combats font perdre presque tout plaisir de jeux.

Hellblade: Senua's Sacrifice

Hellblade: Senua's Sacrifice
6.4

Graphimes

10/10

Bande Son

8/10

Gameplay

4/10

Scénario

6/10

Durée de vie

5/10

Les Plus

  • Graphismes
  • Son Binauréale
  • Narration
  • Univers Mythologique bien exploité

Les Moins

  • Combat pas assez travaillé
  • Enigme pas assez renouvelé au fil de l'aventure
  • Rapport Qualité/Prix